bienvenu

fhdyjuy.jpg bienvenu dans mon blog et méttez pleins de coms sur le sujet c’est inportant!!!

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

il a bien raison

asterixserre.gifde tout les temps l’homme a toujours craint que le ciel lui tombe sur la tête !!!emoticone

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

la rechauffement climatique par difinition

cacfc3yh.jpgLe réchauffement climatique est l’augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux gaz à effet de serre rejetés par les activités humaines (industrie, transport, agriculture, …) et piégés dans l’ atmosphère . Au cours du XXème siècle, la température a augmenté de 0,6°C en moyenne. Le réchauffement moyen pourrait atteindre de 1,4°C à 5,8°C d’ici la fin du XXIème siècle.

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

les causes du réchauffement climatique

camirr18.jpg

Le réchauffement climatique est dû au renforcement de l’ effet de serre naturel, essentiellement provoqué par le CO2 rejeté dans l’atmosphère par la déforestation et par les activités humaines consommatrices de combustibles fossiles . On lui attribue la fonte actuelle de portions de banquise, le recul des glaciers de montagne, l’élévation du niveau des océans, … Il faut s’attendre également, entre autres, à une modification des écosystèmes , une perturbation du cycle de l’ eau , un ralentissement des courants océaniques , … Le recoure aux énergies renouvelables , l’amélioration de l’ efficacité énergétique , le développement des techniques de séquestration du carbone sont quelques-unes des pistes à associer à une réduction drastique des consommations d’énergie pour lutter contre le réchauffement.
les causes du réchauffement climatique dans Non classé spacer

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

combustible fossile

images008.jpgUn combustible fossile est un combustible issu de résidus d’êtres vivants accumulés dans le sous-sol au fil des ères géologiques. Ils sont principalement composés de carbone et d’hydrogène : on les appelle aussi hydrocarbures. On les trouve à l’état liquide ( pétrole ), solide ( charbon , tourbe, houille) ou gazeux ( gaz naturel).

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

Effet de serre additionnel

L’effet de serre  est le piège d’une fraction du rayonnement infrarouge réémis par la terre vers l’atmosphère terrestre. Ceci est réalisé en particulier par les gaz dits « à effet de serre », accroissant la température troposphérique. L’effet de serre est un phénomène naturel. Sans cet effet, la température de surface à l’équilibre thermodynamique serait en moyenne de 33 °C plus faible, soit -18 °C. En réalité, elle pourrait être plus faible encore en raison de l’important albédo dû à l’extension des glaces, pouvant descendre jusqu’à environ -100 °C.

Ce phénomène naturel se renforce à une vitesse alarmante car la quantité de gaz à effet de serre (en particulier le CO2, naturellement en très faible concentration dans l’atmosphère) a augmenté ces dernières années, ce qui a pour conséquence de déséquilibrer le bilan radiatif de la Terre. Cette augmentation est due à la combustion de matière carbonée fossile (comme le prouve l’étude isotopique). Les scientifiques ont ainsi établi que l’effet de serre généré par l’homme est la cause principale du réchauffement planétaire actuel

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

nous avons décidé le début de la fin!

La machine climatique s’est emballée, on en sûr désormais.  Et ça ne vas pas s’arranger surtout si on ne s’occupe pas des causes du mal : l’énorme quantité de charbon, de pétrole et de gaz que l’on brûle depuis plus d’un siècle pour alimenter nos usines et nos voitures et  combler nos divers besoins en énergie.                             

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Environnement

À l’échelle globale on scénarise des modifications de la circulation des océans, un changement du climat catastrophique, une perte de biodiversité et des dommages irréversibles sur l’agriculture dans les écorégions les plus affectées. Dans certaines régions, comme l’Europe de l’Ouest et le Bangladesh, les dommages pourraient se révéler extrêmes, à cause de la perte du réchauffement  et la montée des océans au niveau mondial respectivement. On redoute aussi des apparitions plus fréquentes de phénomènes climatiques destructifs, et les experts en risque des compagnies d’assurance ont exprimé leurs craintes, demandant que soit appliqué à ce sujet le principe de précaution. Des estimations reconnues par le GIEC et par certains groupements d’assurance élèvent à 3,5 milliards le nombre de personnes qui pourraient être touchées par des pandémies, la disparition de sources d’eau potable et d’autres impacts possibles.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Montée des eaux

Une autre source d’inquiétude est la montée du niveau océanique. L’accroissement observé est de 1 à 2 centimètres par décennie, et certaines îles de l’océan Pacifique ou de l’océan Indien s’inquiètent d’une montée continuelle des eaux, qui pourrait à terme les submerger complètement, d’autant plus qu’à ce phénomène de montée des eaux s’ajoute un phénomène encore plus important de subduction (enfoncement des terres dans l’Océan). Le niveau monte actuellement essentiellement à cause de l’expansion volumique de l’eau avec la chaleur, mais certains scientifiques craignent la fonte des calottes polaires et des glaciers. Cependant, pour tempérer ces craintes, la communauté des scientifiques ne s’attend pas à une fonte majeure des neiges dans les 100 prochaines années. (Données : GIEC)

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

Glaces polaires

ca6j47ro.jpgLe bilan sur les glaces polaires est contrasté. On constate bien un recul des glaces polaires sur le pourtour des terres arctiques et antarctiques, et les mers polaires sont plus navigables qu’elles ne l’ont jamais été. Mais dans le même temps, l’épaisseur de la glace augmente dans la partie centrale de l’Antarctique, et du Groenland. En effet, le réchauffement atmosphérique s’y accompagne d’une augmentation des précipitations (très faibles en temps normal) et donc de l’enneigement. Les deux effets devraient se faire équilibre pendant quelques décennies, jusqu’à ce que l’expansion des glaciers atteigne son point limite (écoulement des glaces vers la mer)!

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

12

cours pour les smi |
Le géoblog de quaternaire |
tsnouak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Historia
| EXO-CONTACTS
| nouvelle vision