Glaces polaires

ca6j47ro.jpgLe bilan sur les glaces polaires est contrasté. On constate bien un recul des glaces polaires sur le pourtour des terres arctiques et antarctiques, et les mers polaires sont plus navigables qu’elles ne l’ont jamais été. Mais dans le même temps, l’épaisseur de la glace augmente dans la partie centrale de l’Antarctique, et du Groenland. En effet, le réchauffement atmosphérique s’y accompagne d’une augmentation des précipitations (très faibles en temps normal) et donc de l’enneigement. Les deux effets devraient se faire équilibre pendant quelques décennies, jusqu’à ce que l’expansion des glaciers atteigne son point limite (écoulement des glaces vers la mer)!

Cet article a été publié le Lundi 4 juin 2007 à 17:34 et est catégorisé sous Non classé. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


cours pour les smi |
Le géoblog de quaternaire |
tsnouak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Historia
| EXO-CONTACTS
| nouvelle vision